• En réponse à l'article paru hier au journal Le matin.net intitulé "Said Sadi n'aurait pas apprécié sa conférence à Souk El Tenine, voici un commentaire plus long que l'article lui-même, d'un internaute sans doute du parti de Said Sadi. On le reprend tel qu'il l'est sans aucune retouche. Preuve que les démocrates n'acceptent la liberté d'expression ! 

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • RCD : Une conférence « furibonde » pour Said Sadi à Souk El Tenine

    L'ex chef du parti démocratique (RCD), M. Said Sadi n’a t-il pas apprécié la conférence qu’il a animé à Souk El Tenine le 24 janvier passé ? « Oui », ont répondu certains membres. Cause: le conférencier a boudé certaines questions qui lui ont été posées.

     

    En effet, organisé dans le cadre de sa tournée en Kabylie pour la promotion de la 4e édition de son livre « Amirouche, une vie, deux morts, un testament », la conférence-débat n'a pas été du goût de Said Sadi. « Said Sadi était furieux et il l'a fait savoir à ses représentants locaux" témoigne une source proche, préférant garder l’anonymat.

    La conférence a enregistré une foule importante marquée par la forte présence des cadres du RCD et des jeunes militants.

    La polémique qui a fait des interrogations au sein du parti n’a pas été soulevée. Nous avons cherché à comprendre plus sur ce qui a provoqué la colère de Sadi Sadi. Il s’avère qu’il n’avait pas apprécié certaines questions  notamment celle portant sur l’assassinat de Matoub Lounès.« Les questions l'ont mis très mal-à-l'aise, voire embarrassé », avoue-on.

    Un jeune villageois a pris la parole pour rappeler les propos d’Aldjia Matoub, la mère de Lounes. D’après ce jeune, celle-ci lui aurait déclaré que « Said Sadi l'a attendu à l'aéroport d'Alger et lui a demandé de dire que c'est le GIA qui a assassiné Matoub ». Une question qui surement n’aurait pas été à sa place puisqu'elle a été "ignorée".

    Une question provenant d’une autre intervenante (journaliste), relative à l'auto-saisie du tribunal sur l'affaire Messali, Ali Kafi et Ben Bella, a aussi été boudée.

    Un autre jeune militant, a reproché au conférencier de « perpétuer un mythe colonial en usant des mots Grande-Kabylie et Petite-Kabylie ». Visiblement non satisfait des réactions,le jeune regrette que Sadi Saadi « n’ait cité le Moudjahid Abderahmane Mira qu’en une phrase. Il s'est fait présence dans le récit, comme s'il était l’acteur principal de la révolution ».

    Le jeune n'a pas cédé aux tentatives « d'intimidation » du Docteur Sadi. « Dans votre ancienne édition, vous avez parlé d’énormité historique. Vous avez dit qu’elle avait déstabilisé la délégation du FLN où Ait Ahmed et M'hammed Yazid s'échinaient à mener un laborieux lobbying...A mon avis, Hocine Ait Ahmed à cette période-là coulait en prison », a critiqué le jeune médecin. Abordant le sujet d'Ait Ahmed, le jeune a interrogé Said Sadi s'il avez sollicité ou pas le témoignage de l'ex chef du FFS sur les besoins de son livre. "En 2001, je lui ai écrit une lettre suite à l'assassinat des 126 kabyles, il n'a pas répondu... Je ne vais pas aller mendier un témoignage ensuite" a répondu le conférencier.

    « Ça n'a pas été du goût de Saïd Sadi. on le sait bien. Mais nous menons un débat et nous sommes des démocrates. D'ailleurs il est important de noter que dans la 4e édition de son livre, Said Sadi a pris le soin de corriger ce passage en rajoutant ‘’depuis longs mois’’ et une note de bas de page ou il écrit : ‘’Ait Ahmed au moment des faits était en prison’’», déclare un autre jeune qui avait donné raison à son collègue. Tout le monde a estimé qu'il avait raison. "L'ex leader du RCD n'a pas reconnu son erreur. Il aurait du le faire et dire qu'il l’avait rectifié"., exprime ce jeune.

    Des citoyens ayant assisté à la conférence n'ont pas pu cacher leur déception. "On n'est pas satisfait de la conférence. Sadi n'a presque rien dit d'intéressant. Il n'a même pas signalé les événements du 8 Mai 1945 (Melbou et Kherrata ville voisines de Souk El Tenine). Pourtant cet événement est un tournant dans l'histoire de la guerre d'Algérie", dit un jeune.

    Mounir.O. 

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire

  • Urgent : Hocine Ait Ahmad serait "mort" d'après le wikipédia !L'information toute récente sur l'hospitalisation du président d'honneur du FFS M. Hocine Ait Ahmed qui serait victime d'un AVC (Accident Vasculaire Cérébral), a été tournée en "décès" d'après le site 
    Wikipédia.

    A en croire ! D'après ce site M. Ait Ahmed serait donc "mort". Présentant la biographie de la figure emblématique de l'Algérie, ledit site mentionne : "Hocine Aït Ahmed, né le 20 août 1926 à Aït Yahia en Algérie, est mort le : 25 janvier 2015 un homme politique révolutionnaire algérien. Wikipédia".

    Nous y reviendrons avec plus de détails !

    M.O.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Arrêter de fumer n'est pas chose facile, c'est une évidence ! C'est pourtant la seule solution pour retrouver le souffle et le coeur de vos 20 ans. Ne renoncer pas après un premier essai, la réussite intervient généralement après plusieurs tentatives. Pour savoir quelle méthode vous permettra le plus facilement de relever ce défi, Doctissimo vous a concocté un véritable banc d'essai.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique