• Bejaia embrasée : plus de 13 incendies ont ravagé près de 900 hectares

    Bejaia embrasée : plus de 13 incendies ont ravagé près de 900 hectaresLa wilaya de Béjaia est cernée par plus de 13 feux de forêts enregistrés dans les quatre coins de la ville. La nuit de jeudi à vendredi a été un réel cauchemar pour les habitants. En plus de la canicule s'est ajoutée la chaleur insupportable due aux incendies et l’air pollué par les fumées. Selon un premier bilan, les incendies ont ravagé près de 900 hectares. Fort heureusement il n'y a pas de perte humaine.

     

    Le plus important incendie était visible depuis le centre-ville. Celui du lieudit Dar Nacer. D’après le bilan de la protection civile, l’incendie a ravagé près de 100 hectares de l’espace végétal du précieux Parc national de Béjaia (PNG), pourtant bien protégé. Les incendies de la jonction entre deux communes Taourirt Ighil et Adekar au lieudit Liège ont aussi consumé plusieurs hectares de broussailles et de végétal. Celui d’Atouth dans la commune de Fenaia qui était immense et enfin le feu du village Tazerourt à Ouezllaguène a difficilement été maitrisé.

    Le communiqué de presse de la direction de la protection civile précise aussi que les régions de l’Est ont aussi été touchées par les feux de forêts. De la sortie de Béjaia-ville jusqu’à Ait Smail en passant par Aokas, Souk El Tenine et Darguina, les forêts ont été complètement consummées par les flammes. A l’Ouest de l'ancienne capitale des Hammadites, les communes d’El Kseur, Beni Djellil, Oued Ghir, Sidi Aich et d’Aknou ne sont pas en reste.

    Les pertes sont énormes d’après le bilan de la protection civile qui confirme avoir enregistré 33 incendies depuis le 1er Juin. Ces derniers ont ravagé 873 hectares dont 95 ha de zone forestière, 740 ha de broussailles, 51 ha de maquis, 23 ha d’arbres fruitiers et 13 ha de chêne-liège.

    Des zones montagneuses à accès difficile

    Dans certaines zones défectueuses à l’exemple d’El Kseur, Tizi Nberber et Aokas, l’accès était difficile aux pompiers qui ont rencontrés des difficultés d’éteindre le feu. Souvent, la main des habitants est en aide. Des connaisseurs des lieux viennent porter de l’aide aux pompiers en leur indiquant des raccourcis moins dangereux.

    "Les difficultés rencontrées pour l’extinction de ces feux sont essentiellement la simultanéité d’éclosion de ces incendies, ce qui disperse nos forces en divisant nos effectifs et nos moyens, pour la couverture de ces incendies, ainsi que le relief très accidenté et l’accès inexistant parfois".

    La protection civile déclare avoir maitrisé tous les feux de forêt. "Les 10 feux déclarés aujourd’hui en milieu tous éteints, en plus des trois incendies de la journée d’hier", lit-on dans le dit communiqué.

    Du renfort a été sollicité

    Les unités de la protection civile de Béjaia ont été toutes mobilisées. Le feu étant partout dans les villes de la wilaya, un renfort a été demandé aux autres wilayas afin de maitriser l’Enfer qu’a enduré Béjaia. "Il s’agit des moyens humains et matériels des colonnes mobiles de la Protection civile des wilayas limitrophes suivantes : Sétif, Jijel, Tizi Ouzou, Bordj Bou Arreridj et Bouira".

    L’aide était venue à temps et a permis de "circonscrire" le feu du PNG de Bejaia. Cela évitera d’autres dégâts matériels et peut-être humains s’il avait atteint le Port Pétrolier et des résidents alentours.

    Dans ce cadre, le conservateur des forêts avait déclaré, en principe, que ce déploiement avait pour priorité "de protéger les populations". Le bilan indique d’ailleurs qu’aucune victime n’a été déplorée.

    Synthèse Mounir Outemzabt (Le matin)

    « Attentat de Nice : « On perd du temps à polémiquer, reprocher et s’accuser ! »Apologie d’un acte terroriste à Nice : un an de prison et expulsion pour un Tunisien »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :