• Stage refusé pour une étudiante Algérienne à Nice (France)

    Trouver un stage est moins difficile pour les étudiants Algériens de Nice, mais il est quasiment difficile de le suivre. Comme beaucoup d’étudiants, Amina K., s’est vu refuser l’accord de partir en stage en Corée du nord, par la préfecture de Nice.

    En effet, Amina est une étudiante de Master 1 en gestion des eaux à Polytech-Sophia Antipolis, école d’ingénieur de l’université –Nice. Elle devait effectuer un stage dans le cadre de ses études. Elle a tenté d’en trouver un tout comme ses camarades de classe. Elle en trouve un en Corée et en parle à son école. Au Polytech l’ok lui a été accordé. Reste les démarches à entamer avant le départ en stage. Une fois le dossier complet, Amina le dépose à la préfecture et attend  la réponse. « On ne l’a même pas consulté », déclare-t-elle. « On m’a dit que je n’ouvre pas droit de partir en Corée du fait que je sois Algérienne », ajoute-elle.

    Le stage est d’une durée de deux ans. Amina ne peut donc bénéficier ni d’une bourse ni ‘un titre de séjour équivalent à la durée du stage. Elle a pourtant acheté le billet d’avion pour partir. « Je regrette vraiment les réactions et décisions de notre pays. Je sais que l’Etat français n’a rien à voir dans cette affaire. On a tout fait pour moi, hélas ! Je suis en colère contre mon pays».

    Une proposition a été faite dans pour Amina : « de partir en Corée et y demander un visa de retour ». Chose que Amina n’a pas admise crainte de « galérer » pour retourner en France.

     

    Mounir Outemzabt.

    « Chronique de Mahrez Bouich : L’amère dialectique d'exister en tant qu'AlgérienSix morts et plusieurs blessés près du tunnel d’Aokas (Béjaia) »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :