•  

    Printemps Amazigh, les enfants d’immigrés à la découverte de leur culture à NiceLa récente commémoration du double anniversaire du printemps Amazigh et noir (1980 et 2001), par l’association culturelle et sportive kabyles (ACSKN), à Nice (sud-est de France) a beaucoup plus profité aux enfants d’immigrés. Curieux, ces derniers ont trouvé l’occasion d’interroger sur l’historie des origines de leurs parents.

     

    En effet, c’est dans la salle « Linné » du parc Phoenix (botanique et zoologique) situé sur la fameuse Promenade des anglais qu’a eu lieu la cérémonie. L’atmosphère était très conviviale. L’arrivée des invités a débuté aux environs de 14h. Les membres de l’ACSKN avaient déjà installé une exposition retraçant l’historie et la chronologie du printemps Berbère. L'occasion pour les enfants nés en France de poser leurs questions sur leurs origines. Inès, âgée de 10 ans, ne cessait pas d’interroger son père qui est en France depuis plus de 10 ans. « Je ne connais rien sur l’historie des Amazigh et je ne parle pas kabyle », a-t-elle avouée avant et d'ajouter : « oui ça m’intéresse de connaître les origines de mon père et je souhaite parler kabyle couramment mais il n’y a pas d’écoles pour apprendre la langue».

    D’autres ressortissants sont venus en familles. Ils étaient contents et échangeaient des discussions sur les origines kabyles. « Moi aussi je ne parle pas kabyle », déclare Sonia, une jeune française d’origine de Tizi Ouezou. « Je connais un peu l’histoire des Amazigh, notamment ceux du nord africain, et leur sort face à la dictature et l’arabisation. Ça m’a fait plaisir d’assister à cet événement culturel qui m’a permis de découvrir la culture et l’histoire des Amazigh », rajoute-elle.

    Les échanges culturels se sont fait dans une ambiance remarquablement familiale au tour d’un buffet à volonté qui a été mis à leur disposition.  Des crêpes, des gâteaux, pain aux poivrons et d’autres variétés kabyles pour rappeler les traditions.

    Devoir de commémorer l’événement

    La communauté Kabyle a ensuite été invitée, aux environs de 17h, à rejoindre la salle de conférence du parc Phoenix pour une projection vidéo d’un film documentaire sur les événements du printemps berbère et noir. Dans une brève allocution, le responsable du pole culturel de l’association M. Ikarioune Lyes, a tenu à apostropher que « c’est de notre devoir de commémorer ces événements dans le but de rendre hommage aux martyrs et soutenir leurs familles et surtout transmettre notre histoire aux futurs générations ».

    La projection a été suivie d’une conférence-débat ayant pour thème « La révolte kabyle, retour sur la tragédie ». Animée par Ferhat Mheni, actuel président GPK et Mohend Taferka.

     

    Mounir Outemzabt 

    Printemps Amazigh, les enfants d’immigrés à la découverte de leur culture à Nice

    Printemps Amazigh, les enfants d’immigrés à la découverte de leur culture à Nice

    Printemps Amazigh, les enfants d’immigrés à la découverte de leur culture à Nice

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Photos prouvent que Melbou est la plus belle ville à BéjaiaPhotos prouvent que Melbou est la plus belle ville à BéjaiaPhotos prouvent que Melbou est la plus belle ville à Béjaia

     

    Photos prouvent que Melbou est la plus belle ville à Béjaia

    Photos prouvent que Melbou est la plus belle ville à Béjaia

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Photos prouvent que Melbou est la plus belle ville à Béjaia

    Photos prouvent que Melbou est la plus belle ville à Béjaia

    Photos prouvent que Melbou est la plus belle ville à Béjaia

    Photos prouvent que Melbou est la plus belle ville à Béjaia

    Photos prouvent que Melbou est la plus belle ville à BéjaiaPhotos prouvent que Melbou est la plus belle ville à Béjaia

     

     

    Photos prouvent que Melbou est la plus belle ville à Béjaia

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mounir Outemzabt/ Karim Outemzabet.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le mouvement associatif en collaboration de l'APC de Melbou, qui a réquisitionné ses engins, a procédé aux nettoyage des plages de la ville de Melbou.

    Plusieurs personnes ont été à pied d'oeuvre.  

    Nettoyage des plages à Melbou, première sortit de Tafrara

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le rappeur Algérien, Lotfi Double Canon a été sévèrement agressé, insulté et traité par tous les mots du fait d'avoir pris une photo avec des Kabyles en tenant le drapeau Berbère. La photo a été prise à Paris à l'occasion de la manifestation à l'occasion du printemps Amazigh 1980. 

    Tous ceux qui ont tenu l'emblème Berbère ont fait l'objet d'insultes et d’étiquettes. Les questions se posent. Pourquoi déteste-on les kabyles à ce point, qui pourtant ne revendiquent que leur dignité et leur droit à leur culture.

    Voici que l'on prend au chanteur du rappe algérien Lotfi. Une vague d'insultes sont venues de quelques fans de sa page Facebook qui l'ont traité de "harki", "juif" et de "vendeur de sa religion et ses principes". 

    "Je vous confie à Dieu le tout puissant vous et votre famille qui n'a pas su vous éduquer sur l'éthique et les valeurs. Si vous aviez de la dignité vous ne serai pas fidèle pour la France et Israël et vous ne vendez pas votre dignité et celle de votre famille pour de l'argent. Bien sûr, si vous vendez votre mère et et votre fille ils vous en rajouteront de l'euro et vous ouvriront les portes. Allez en enfer et votre argent et enterrez vous avec. [...] Dieu protège l'Algérie des traîtres comme vous", a commenté en langue arabe l'une des fanes de Lotfi sous le nom de Samia Soussou.

    [حسبي الله ونعم الوكيل فيك وعاىلتك. ماعرفتى. تربيك. على الأخلاق والقيم دا كان عندك أصل بايع نفسك وعاىلتك. لي فرنسا الكفار وإسرائيل المال لي بعت نفسك على جلو. أكيد تى بيع أمك وبنت باب زيدولك. الأورو روح أدفن. معاك المال. في قبلك إن شاء الله تحرقك. فرنسا عوضا أن تدفنك. يخاىن. ياجسوس. مصيرك. تفسخك. فرنسا وتولي لطفية. الله يحمي. الجزاىر. من أمثالك. الخونة. إبن الحركي ربي يخرج فيكم وينتقم. منكم يارب]

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Les habitants du village Boulezazène, situé à 4 km du chef lieu de la commune de Melbou, ont vécu un moment au rythme des festivités en ce jour du 20 Avril, coïncidant au double

    anniversaire du printemps Berbère 1980 et noir 2001.

     

    Pour célébrer l'événement, l'association culturelle "Tafrara" du quartier a concocté un programme riche en activités culturelles et sportives. Au menu, un tournoi de football pour les adultes et un cross pour les jeunes-gens programmés pour le 19 avril. Deux activités ayant marqué les esprits et ranimé la joie des bambins.

    La journée du 20 Avril a été marquée par plusieurs activités culturelles et artistiques ayant duré toute la journée. Une exposition de livres, de photos, d'articles de journaux et d'autres documents retraçant l'histoire du printemps Amazigh depuis 1980. Les jeunes ont tous été à pied d'oeuvre. Ils ont porté soutien aux membres de l'association et ont réussi à transmettre le message aux enfants du village. 

    Pour finir le programme dans une ambiance conviviale, l'association a programmé un magnifique galas artistique. Des chanteurs amateurs du quartier et d'autres villes ont animé la scène. Commencé dans l'après midi du 20 avril, le gala a été enrichi par d'autres activités telles que des pièces théâtrales, scketchs et poésie. L'animateur, Lyes Alia a su mener à bien l'ordre du plan d'action.

    Mounir Outemzabt

    Voici donc quelques photos qui nous été parvenues par Lyes Guendoul.

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Urgent : Bouteflika décédé ?A en croire, le président de la république M. Abdelaziz Bouteflika, serait décédé à l'age de 79 ans dans la matinée du 20 avril, suite à un malaise survenu il y a deux jours.

    Cette triste nouvelle, rapportée par plusieurs médias dont le site d'information arabophone Bledna.com a secoué le pays. Elle ne peut malheureusement être vérifiée pour l'instant du moment que l'Etat Algérien ne dévoile aucune information concernant le président Bouteflika. 

    L'état de santé de celui-ci était visiblement détériorée. Dans sa dernière sortie médiatique, lors de la visite du premier ministre français Manuel Valls, le président de la république était très fatigué. D'après la même source, il aurait pris à malaise la veille. 

    "Cela étant dit, plusieurs médias algériens parlent d'une mort clinique de Bouteflika. Le clan de lui-ci se prépare et prépare les dispositions nécessaires pour annoncer de la mort officielle du Président Bouteflika", rapporte la même source. 

    Abdelaziz Bouteflika est né le 2 mars 1937 à Oujda. Il est le 5ᵉ président de la République algérienne démocratique et populaire depuis le 27 avril 1999. 

    L.E.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire