• Monsieur Ghoul, êtes-vous un vrai ministre ?

    Par Abdou Semmar

    Monsieur Amar Ghoul, vous avez exprimé des doutes quant à l’algérianité de la majorité de nos compatriotes. Vous avez émis des réserves sur leur patriotisme, leur sentiment d’appartenance à l’Algérie pour la simple raison qu’ils ont demandé des explications à propos de l’état de santé, singulièrement chancelante, de leur président, cet homme que vous soutenez, contre vents et marées, et surtout au mépris de tout bon sens. 

    Ces Algériens que vous avez accusé d’être des Français n’ont fait que réagir à la boude des services du protocole de leur Présidence. Ces derniers ont exhibé à la face des caméras de la presse française un homme diminué, pour ne pas dire fini. Le spectacle fut désolant. Il a fait les choux gras des humoristes français et provoqué la consternation des Algériens. cette atteinte à la dignité humaine d’Abdelaziz Bouteflika n’a pas d’égale. Mais, vous, en tant que ministre de la République, au lieu de diriger vos flèches empoisonnées contre ceux qui ont permis cette humiliation, vous insultez les Algériens, vous les qualifiez de traîtres. “Si vous êtes des Français, dites-le nous”, vous êtes vous écrié dans un élan de démagogie dont vous maîtrisez tous les secrets.

    Et vous, si vous êtes un vrai ministre, dites-le nous ! Accepteriez-vous que l’on vous qualifie de traite parce que vous avez laissé le plus grand chantier de l’histoire de notre pays, l’autoroute Est-Ouest, s’enliser dans un immense scandale de corruption ? Ou était votre patriotisme si ostensiblement affiché quand ce chantier était noyé dans des pratiques opaques, pour utiliser un doux euphémisme ?

    Si vous êtes un vrai ministre, dites-le nous parce nous n’avons pas constaté votre présence au tribunal d’Alger lorsque le juge tentait de comprendre les tenants et aboutissants du scandale. Si vous êtes un vrai ministre, dites-le nous parce que votre passage à la tête du ministère des Travaux Publics n’a été ponctué que de routes défoncées malgré les milliards.

    Si vous êtes un vrai ministre, dites-le nous pour que l’on comprenne pourquoi depuis votre arrivée à la tête du ministère du Tourisme, nous n’entendons que des annonces et presqu’aucune réalisation. Si vous êtes un ministre digne de ce nom avec ce que cela suppose de background intellectuel et politique, dites-le nous parce vous ne vous illustrez que par votre suivisme aveugle qui consiste à applaudir tout ce qu’un président décide, sans que vous ne produisiez la moindre analyse pertinente. Si vous êtes un vrai ministre, dites-le nous pour qu’on vous demande si vos matchs avec le Général Toufik, cet ami pour lequel vous avez exprimé tant d’affection avant de retourner votre veste, vous ont permis de comprendre les rouages du système qui vous a façonné à son image.

    Si vous êtes un vrai ministre, dites-le nous parce que vos étroitesses anti-populaires sont un véritable coup de poignard dans le dos d’une Algérie qui a besoin de dirigeants qui fédèrent et non pas de hauts responsables qui n’ont que l’insulte à offrir. Si vous êtes un vrai ministre algérien, dites-le nous parce que vous semblez ignorer tout de ce peuple que vous humiliez par votre incompétence crasse et votre déficit en éducation. Le jour où vous serez un vrai ministre conscient de ses missions et devoirs, ce jour-là  revenez nous parler. En attendant, laissez vos maîtres nous jouer cette tragi-comédie qui ne fait plus rire personne en Algérie.

    A.S.

    Monsieur Ghoul, êtes-vous un vrai ministre ?

    « Urgent : Sellal dément les propos d'Obama et jure de ne plus aller à WashingtonUrgent : Bouteflika décédé ? »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :