• Chronique: L’Algérie entre la disproportionnalité des mots et la démesure des pratiques

    Chronique: L’Algérie entre la disproportionnalité des mots et la démesure des pratiquesMon Algérie : j'ai mal, très mal au Nez. Je le sens paralysé. Je ne sens rien, même la dignité. Devrais-je alors partir me soigner à l'hôpital de val de Grace ! Par un bon médecin. De confiance. Ami de notre Roi 4. Que faire ! En Algérien on n'y puisse rien. Nous avons tout et on ne voit rien.

    Oui. Il ne s'agit pas simplement de dignité, mais de liberté aussi. Nous devons nous imposer, il est temps. Comme a dit l’écrivain Khair Eddine. Nous dénoncerons les malfaiteurs qui strient les chairs de notre peuple, essayé d'abolir les traditions les plus proches des ferrements. Proclamer la Liberté. Ce n'est pas sans raison que je m'exile ici. D'abord je voudrais faire un chemin à suivre. Et en même temps attirer l'attention du voleur et du volé, du crocodile et de la victime, des nouveaux sorciers de l'Afrique et des hypnotisés...

    Il y a pas mal de ceux qui se réclament de l'avant-garde qui se leurrent. L'avant-garde c'est tout ce qui se fait dans les profondeurs de la société, c'est notre appartenance à un modèle de société de sens, de démocratie, de libertés, de justice sociale et de prise en charge de la condition humaine.

    Dommage, la famille qui avance est marginalisée par elle-même. En attendant des jours meilleurs, Je ne fais pas continuer une certaine écriture qui n'a de prise sur l'homme que par la confiance qu'il place en elle : Mon Algérie la Blanche. 

    Chaque pluie est une épreuve, Alors ; la démesure armure constamment les oisivetés des blessures.

     Mahrez BOUICH

    « Chronique de Mahrez Bouich : L’Algérie autant que « Elle » !Charlie Hebdo : Un jeune Lycée Algérien s'exprime volontairement »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    salima
    Vendredi 20 Février 2015 à 11:12

    bravo , un beau texte. bon courage .

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :