• Carte de Gaid Salah : remaniement poursuites judiciaires et luttes !  (actualisé)

     

    Quelques jours après la démission de Bouteflika de son poste de président de la république depuis 20 ans, le général d’état major Gaid Salah est entre l’enclume et le marteau. La raison ? Le peuple revient à la charge malgré le départ de Bouteflika. Il a investi la rue et lui a aussi demandé de partir.


     

    L’As de Gaid Salah : remaniement, licenciement, poursuites judiciaires et luttes contre le terrorisme !  Le général état-major ne reste pas indifférent. Il destitue certains cadres et en remplace d’autres. Il joue aux échecs. Il réfléchit, se prépare puis se déplace. On annonce plusieurs opérations militaires dans plusieurs régions et villes dans le cadre des luttes antiterroriste et contre la criminalité.

    Le 7 avril, soit un jour avant même d’entamer sa première visite, sans Bouteflika, de travail et d’inspection à Oran (2rm), on annonce l’arrestation de six (06) narcotrafiquants et la saisi de 4,09 kilogrammes de kif traité et deux (02) véhicules touristiques à Tlemcen (2eRM) et Tébessa (5eRM).
    L’opération a été menée par « un détachement de l'Armée Nationale Populaire et des éléments de la Gendarmerie Nationale, en coordination avec les services de la Sureté Nationale, ont arrêté, le 07 avril 2019, dans le cadre de la lutte contre la criminalité »

    Dans la même journée et même contexte, quatre 4 individus ont été arrêté à Djanet (4e RM) en possession de 11 sacs de mélange de pierres et d'or brut. A Tamanrasset (6e RM) l’APN a mis la main sur 1560 litres de carburant destinés à la contrebande.

    Par ailleurs on annonce que dans le cadre de la lutte contre l'immigration clandestine, l'ANP a arrêté 18 immigrants clandestins de différentes nationalités, à Djanet et Naama. 

     

    Deux éléments de soutien aux groupes terroristes

    arrêtés et un autre s’est rendu ?

    L’As de Gaid Salah : remaniement, licenciement, poursuites judiciaires et luttes contre le terrorisme !  Le 4 avril 2019, à Oran, 4 jours avant la visite de travail et d’inspection de Gaid Salah dans cette ville, le ministère de la décence nationale annonce l’arrestation de deux éléments de soutien aux groupes terroristes par l’armée. L’opération a été lancée dans le cadre de la lutte antiterroriste à Oran (2e RM) et Khenchela (5e  RM). 

    Toujours dans le même cadre de lutte un terroriste s'est rendu, jeudi 4 avril, aux autorités militaires à Adrar (3erm). Il s'agit, d’après notre source de «Klaghlagh Moussa», dit «Abou Moussa » qui aurait intégré les groupes islamistes en 2013. L’armée a restitué un fusil mitrailleur de type FMPK et d'une quantité de munitions s'élevant à (188) balles. 

     

    Arrestation de 30 orpailleurs ?

    L’As de Gaid Salah : remaniement, licenciement, poursuites judiciaires et luttes contre le terrorisme !  

    Et encore ! Les opérations sont en accélération. L’armée a tout fait a tout assuré avant la la première sortie de Gaid Salah. Cette fois-ci c’est à Tamanrast  qu’a eu lieu une opération de lutte contre la criminalité organisée. L’ANP en coordination avec les Services des Douanes Algériennes ont procédé à l’arrestation de 30 orpailleurs et ont saisi un véhicule tout terrain.Ont aussi saisis 17 détecteurs de métaux, 9 groupes électrogènes, 8 marteaux piqueurs et d'autres objets ….

    A  Souk-Ahras et Tébessa (5e rm) les détachements de l'ANP ont saisi 8479 litres de carburants qui étaient destinés à la contrebande.

    A El-Tarf, Annaba et Skikda (5e rm), par ailleurs, des Garde-côtes et des éléments de la Gendarmerie Nationale ont appréhendé 5 plongeurs dans des tentatives de pêche illicite du corail et ont saisi une embarcation de construction artisanale et trois 3 tenues de plongée.

    Veut-on faire croire au peuple que l’armée nationale populaire est en éveil prolongé pour assurer la stabilité du pays ? Gaid Salah joue t-il la carte gagnante pour déterminer son engagement pour un changement superficiel ?

    Son plan a été réussi mais le peuple n’a pas signé l’avis favorable. Abdelkader Bensalah, 77 ans, l’un des fidèles de Bouteflika, vient d’être officiellement nommé président par intérim pour une période de 3 mois. Mais l’ensemble des partis d’opposition ont tenu à boycotter le Parlement et ont refusé de valider sa nomination, informe on.

    N’est-il un pur produit de la « bande » pour être aussi poursuivi en justice ? Non ! Il a un rôle important à jouer : l’organisation des élections présidentielles. Cela permettra à l’armée d’élire un président jeune « comme le souhaite le peuple algérien ! »

    Qui est ce jeune futur président d’Algérie ?

     

    La rédaction.

    « Gaid Salah est-il apte à mener une opération "mains propres" ?La wilaya de Béjaia a bénéficié de 50 bus scolaires  »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :