• Urgent ! Urgent : Bouteflika aurait été hospitalisé d'urgence !

     Après la dure épreuve que vient de faire Bouteflika, président et candidat à la présidentielle de 2014, en se présentant en fauteuil roulant pour voter, voilà qu'il finisse dans un hôpital. Une source nous informe qu'il aurait été hospitalisé il y'a deux heures. 

    A en croire. Le président Bouteflika est fatigué et souffre d'un malaise. Il aurait pu bouder l'urne pour qu'il assure sa bonne santé tout d'abord. Maintenant qu'il est en tête des élections, les choses sont compliquées. Son clan estime pouvoir tout gérer en son absence.

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    28 commentaires
  • Un journaliste, Meziane Abane, et une photographe stagiaire, Camille Millerand, à El Watan, ainsi que leur ami chauffeur, ont été pourchassés et menacés de mort, par des jeunes "furieux" et "inconnus".

    Jetés de pierres, et pourchassés jusqu'au commissariat de police, ou ils ont trouvé refuge, selon El Watan 2014, qui a mis l'info en ligne, les journalistes auraient été sans doute terrifiés. « Vous voulez détruire le pays, il faut les tuer !», aurait dit les agresseurs aux journalistes. « Nos agresseurs paraissaient très sûrs d’eux », témoigne Abane Meziane, à El Watan. Et de poursuivre : « L’agression s’est produite après qu’on ait quitté la permanence de Benflis où on nous a remis des rapports sur plusieurs cas de fraude", a expliqué notre confrère à El Watan.

    "Et avant on était chez le chef de cabinet de la wilaya qui était très gêné par nos questions sur les informations sur les fraudes dans la région, notamment des bourrages d’urnes et les expulsions des représentants de Benflis des bureaux de vote. Une voiture nous a suivi à la sortie de la wilaya, puis, en quittant la permanence de Benflis pour nous diriger à celle de Bouteflika, l’agression a commencé", a t il poursuivi.

    WIS.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Ama CHEKAR, ex-candidat à la présidenteille de 2014 : Rien à faire, Bouteflika est déjà élu ! La fraude est mise en place.


     "Mais, une année à deux après, on parlera d'une élection présidentielle anticipée"

    M. Chekar, vous avez déclaré récemment que vous êtes contre le 4e mandat de Bouteflika ! Y'a t-il un moyen d'arrêter et/ou d'éviter cette énième mascarade ? Et comment ?

     Le 4e mandat sera établi qu'on le veuille ou pas. Pour ou contre. Mais, une année à deux après maximum, on parlera d'une élection présidentielle anticipée. C’est ma lecture politique des choses. La lutte des clans et des intérêts existent même dans le bas de l'échelle de toute société et du peuple. Le rapport des forces est souvent à l'origine des changements. 

    Une année à deux années après le 17 avril, les élections présidentielles anticipées feront leur chemin. La violence sera évitée. Ce sont toujours les pauvres malheureux qui payent les prix des erreurs et autres instabilités politiques. 

    Et vous pensez qu'avant le 17 avril aucune action ne peut arrêter la mascarade ? Puisqu'on sait bien que Bouteflika remportera les élections présidentielles !

    Rien à faire. C’est le même cas que celui de 1999. Il est dans une position différente que celle de 1999. Mais, la donne politique ne sera pas de même pour longtemps : en raison de santé et autres pressions internes et/ou externes.

    En tant que ex-candidat à la présidentielle de 2014, que direz-vous sur la fraude ?

    La fraude est déjà mise en place. Le force des chevaux qui tirent les charrettes, est tellement disproportionnée que personne ne pourra prévoir le contraire. Sauf cas miraculeux : un laser ou une prière qui fera changer les choses. Je plaisante. Le jeu politique est plein de plaisanteries parfois. Cas de Saidani, institution qui s'attaque à une autre institution. 

     Sifaw.O.

     

     

     

     

     

      

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires